Citations par Auteurs

PLATON 

 -424 -347

  

 

 

L'Amour

 

"L'amour aime ce qu'il manque et qu'il ne possède pas"Le Banquet 201 b

 

"Ce dont on manque, ce qu'on ne possède pas, tel est l'objet du désir" Le Banquet 200 e

 

 

 

L'EDUCATION

 

La grosse bête que dressent les sophistes:

"Ils [les sophistes] ressemblent en tout point à quelqu'un qui, chargé d’élever un animal gros et fort, se serait informé en détail de ses instinctifs et appétits." République VI 493a

  

"L’éducation qu'on impose de force à l'âme n'y reste pas." République VII 536d

 

 

RHETORIQUE ET SOPHISTIQUE

 

"S'il [celui qui pratique la rhétorique] parle au peuple, il fera que les même choses paraissent à la cité tantôt bonnes, tantôt tout le contraire" Phèdre 261b

 

Socrate à Polos :

« Si je ne te produis pas, toi tout seul comme témoin, j’estime n’avoir rien fait qui vaille pour mener à terme notre débat » Gorgias 472c

 

Ce qu'est une définition

"Toutes les belles choses, n'est-ce pas par le beau qu'elles sont belles ?"Hippias maj. 287c  

"Si diverses et nombreuses soient-elles, elles n'en ont pas moins un caractère identique qui en font des vertus"
Menon 71e
 
 
 

CONCEPTION DU SAVOIR ET METAPHYSIQUE
 

La pensée est "un discours que l'âme se tient à elle-même" le Théétète  189e

 

"En quelque domaine que ce soit, prétendrais-tu que des gens aussi instables sont proprement des maîtres ?" Ménon 95a

"croire savoir ce qu'on ne sait pas, voici donc l'ignorance qui cause des maux, l'ignorance coupable "
Alcibiade 118b

"les gens qu'on interroge, pourvu qu'on les interroge bien, trouvent d'eux-mêmes les bonnes réponses"
Phédon  72e

" Les noms sont les images des choses "

 

«  De connaissance il ne peut être question si tout change et rien ne demeure » PLATON, Cratyle 440c 

 

" Ceux qui s'appliquent aux mathématiques ou aux sciences de ce genre se servent de figures visibles et raisonnent sur elles en pensant, non pas à ces figures, mais aux originaux qu'elles reproduisent. Leur raisonnement porte sur le carré en soi, non sur la figure qu'ils tracent. Platon République, livre VI, 510c   

 

« Il ne faut pas nous mettre à haïr les raisonnements comme certains se prennent à haïr les hommes car il n’existe pas de plus grand mal que d’être en proie à cette aine des raisonnements. » Platon Phédon 89c Dans La raison

 

«  La connaissance de soi même consiste à savoir ce qu'on sait et ce qu'on ne sait pas ». Platon Charmide 167a Dans La Conscience"

 

"Quand l'âme examine en elle-même et par elle-même, c'est ailleurs qu'elle se dirige, vers ce qui est pur, immortel, toujours identique à soi" Phédon 79d

 

 

« j’ai bon espoir que pour les morts quelque chose existe et ( …) quelque chose de bien meilleur pour les bons que pour les mauvais » Phédon (62d).)

 

 

LA JUSTICE

 

« Ceux-là même qui, par impuissance à commettre l’injustice, s’emploient à être justes, ne s’y emploient pas de leur plein grès » La République 359b-360c Dans La Liberté

 

  "S'il était nécessaire soit de commettre l'injustice, soit de la subir je choisirais de la subir plutôt que de la commettre »  Platon Gorgias 469c

 

"Avec le pouvoir de persuader tu feras ton esclave du médecin, ton esclave du pédotribe et, quand au fameux financier, on reconnaîtra que ce n'est pas pour lui qu'il amasse de l'argent, mais pour autrui, pour toi qui sait parler et persuader les foules." Platon Gorgias 452a (Ce n’est pas Socrate qui parle c’est Gorgias) Dans Le Langage

 

"L'homme jsute instaure un ordre authentique dans son intérieur, il prend le commandement de lui-même, il se discipline, il met entre les trois parties de sonâme un accord parfait." PLATON République IV

 

«  Les maux ne cesseront pas pour les humains avant que la race des purs et authentiques philosophes n’arrive au pouvoir ou que les chefs des cités, par une grâce divine, ne se mettent à philosopher véritablement. » Platon Lettre VII  

 

«  La loi est faite par les faibles et par le grand nombre. C’est donc par rapport à eux mêmes et en vue de leur intérêt personnel qu’ils font la loi et qu’ils décident de l’éloge et du blâme. » Platon Gorgias 483b (Ce n'est pas Socrate qui parle, c'est un sophiste : Calliclès)

 

« Il faut laisser prendre à ses passions tout l'accroissement possible au lieu de les réprimer, et, quand elles ont atteint toute leur force, être capable de leur donner satisfaction par son courage et son intelligence.» Platon Gorgias (C’est toujours Calliclès qui parle) Dans La Liberté

 

« Mais la nature elle-même, d'après moi, nous prouve qu'en bonne justice celui qui vaut plus doit l'emporter sur celui qui vaut moins » (Encore Calliclès) le Gorgias (483a)

 

  Annexe : Le langage

« Imiter le mouton ou le bœuf ou toute autre bête ce n'est pas le nommer » Platon Cratyle Dans Le Langage

 

 

 

 

ARISTOTE

-384 -322

 

 

« Tout être naturel en effet a en soi même un principe de mouvement et de repos... » Aristote Physique Dans Auteurs

 

«  Dans les œuvres de la nature, ce n’est pas le hasard qui règne, mais c’est au plus haut degré la finalité » Aristote Les Parties des animaux. Dans Auteurs

 

 La cité existe pour permettre de bien vivre » Politiques.

 

«  Pour vivre seul il faut être une bête ou un dieu. »

 

 

" L'homme, au contraire, possède de nombreux moyens de défense, et il lui est toujours loisible d'en changer et même d'avoir l'arme qu'il veut et quand il le veut. Car la main devient griffe, serre, corne, ou lance ou épée ou toute autre arme ou outil. Elle peut être tout cela, parce qu'elle est capable de tout saisir et de tout tenir. " Aristote : Les parties des animaux.

 

 

"L'invité juge mieux de la chère que le cuisinier" Politique III,11

 

“ Les choses qu’il faut avoir apprises pour les faire, c’est en les faisant que nous les apprenons” Aristote Ethique à Nicomaque II, 1. (d’où éducation et politesse)

 

 

«  Le rapport ne serait pas réalisé s’il n’existait un moyen d’établir l’égalité entre des choses dissemblables » Aristote Ethique à Nicomaque  

 

 

 

 

 

EPICURE

-342 -270 

 

 

" Dieu ou veut éliminer le mal et ne le peut, ou le peut et ne le veut pas, ou ne le veut ni ne le peut, ou le veut et le peut. S'il le veut et ne le peut il est impuissant, ce qui ne convient pas à Dieu. S'il le peut et ne le veut, il est méchant, ce qui est étranger à Dieu. S'il ne le peut ni ne le veut, il est à la fois impuissant et méchant, il n'est donc pas Dieu. S'il le veut et le peut, ce qui convient à Dieu, d'où vient donc le mal ? Epicure: Fragments. 374. Dans la Religion

 

 

« C'est un grand bien de savoir se suffire à soi même, non qu'il faille toujours se contenter de peu, mais afin que, si nous ne possédons pas beaucoup, nous sachions nous contenter de peu. » EPICURE : Doctrines et Maximes Dans La Passion

 

" La mort n'est rien pour nous " Epicure : " lettre à Ménécée

 

«  La justice  n’est pas un quelque chose en soi » Epicure Lettre à Ménécée

 

« Selon la particularité du pays (…) alors une même chose n’est pas juste pour tous » Épicure Maxime capitale XXXVI

   

 

" La raison vigilante qui recherche minutieusement les motifs de ce qu'il faut choisir et de ce qu'il faut éviter" ÉPICURE : " Lettre à Ménécée 

 

 

«  Une théorie non erronée de ces désirs sait en effet rapporter toute préférence et toute aversion à la santé du corps et à la tranquillité de l'âme. » Épicure Lettre à Ménécée

 

"Ainsi songe que l'avenir n'est ni tout à fait à nous, ni tout à fait hors de nos prises" Lettre à Ménécée

 

« Toi, pourtant, qui n'es pas de demain, tu ajournes la joie ; la vie périt par le délai, et chacun de nous meurt affairé". (Epicure, sentence vaticane, 14).

 

 

"Certaines choses capables d'engendrer des plaisirs apportent plus de maux qu'elles n'apportent de plaisirs" Épicure, Doctrines et maximes, Maximes fondamentales, Maxime VII

  

 

Quadruple remède " Les dieux ne sont pas à craindre, la mort n'est pas à craindre, on peut atteindre le bonheur, la douleur est supportable" Lettre à Ménécée

 

 

MACHIAVEL 

1469-1527   

 

 

« Il y a si loin de la sorte qu’on vit à celle selon laquelle on devrait vivre » Machiavel Le prince.

 

Un prince bien avisé ne doit point accomplir sa promesse lorsque cet accomplissement lui serait nuisible et que les raisons qui l'on déterminé à promettre n'existent plus" Le prince, Ch.18

 

 

“ Mon conseil [qu’il faut violer la loi] serait nul si les hommes étaient tous gens de bien, mais comme ils sont méchants...” Le prince XVIII "

 

"Celui qui a mieux su faire le renard s'en est toujours le mieux trouvé. Mais il faut savoir bien masquer cette nature, être grand simulateur et dissimulateur" Le prince XVIII

 

 

 

 

MONTAIGNE 

1533-1592

 

 

 

  " Les hommes sont tous d'une même espèce" Les essais I, 14  

 

" Le maire et Montaigne ont toujours été 2 d'une séparation bien claire "  Essais III Ch10

 

" Je ne peins pas l'être, je peins le passage" Essais III Ch.2 "Sur le repentir"

 

" La plupart de nos vocations sont farcesques." ibid. 

 

 

 

"Les jugements ordinaires s'exaspèrent à la vengeance par l'horreur du méfait; cela même refroidit le mien; l'horreur du premier meurtre m'en faict craindre un second ; et la haine de la première cruauté m'en faict haïr toute imitation. " Essais III ch.12

La plus haute liberté selon Montaigne : « pouvoir toute chose sur soi » Essais III ch.12

 

« aucune raison ne s’établira sans une autre raison, nous voilà à reculons jusques à l’infini ». II, 12

« Les yeux humains ne peuvent apercevoir les choses que par les formes de leur connaissance » II, 12

 

« La peste de l’homme c’est l’opinion de savoir » II, 12

 

« Les uns tiennent en l’ignorance cette même extrémité que les autres tiennent en la science » III, 11 (c’est du nihilisme, plus du scepticisme)

 

Concernant les questions métaphysiques : « Celles-là je ne les dénoue point (…) je les tranche souvent, comme Alexandre son nœud » III, 11

« nous sommes Chrétiens à même titre que nous sommes Périgourdins ou Allemands » II, 12

 

«  c’est mettre ses conjectures à un bien haut prix que d’en faire cuire un homme tout vif » III, 11.

 

« un homme de bonne mœurs peut avoir des opinions fausses et un méchant peut prêcher vérité » II, 31

A propos du vice : « Tant il est malaisé d’imaginer qu’on le connaisse sans le haïr » III, 2

 

«  L’horreur de la cruauté me rejette plus avant en la clémence qu’aucun patron de clémence ne me saurait attirer » III, 8

 

«  Tel a la vue claire, qui ne l’a pas droite ; et par conséquent voit le bien et ne la suit pas, et voit la science, et ne s’en sert pas » I, 25

 

« la vérité et la raison sont communes à chacun » I, 26

 

« Je festoie et caresse la vérité en quelque main que je la trouve » III, 8

 

« notre opinion donne le prix aux choses (…) et appelons valeur en elles non ce qu’elles apportent mais ce que nous y apportons. » I, 14

 

«  chacun porte la forme entière de l’humaine condition » III, 2

il y a « la raison universelle empreinte en tout humain non dénaturé » III, 2,

 

d’où l’impossibilité d’absolutiser les points de vue : « chacun appelle barbarie ce qu’in n’st pas de son usage » I, 30

 

« la nécessité compose les hommes et les assemble ; cette couture fortuite se forme après en lois » III, 9

 

Mais nous avons une morale particulière, « des lois éthiques qui regardent le devoir particulier de chacun » III, 13

 

« j’ai mes lois et ma cour pour juger de moi » III, 2

 

«  Les lois de la conscience, que nous disons naître de la nature, naissent de la coutume. » I, 23

 

« notre opinion donne le prix aux choses » I, 14 (mais )

« c’est folie de rapporter le vrai et le faux à notre suffisance » I, 27

 

«  Les lois se maintiennent en crédit, non parce qu’elles sont justes, mais parce qu’elles sont lois. » III, 13

« A chacun d’obéir aux lois de son pays » II, 12

 

«  Ma raison n’est pas duite à se fléchir, ce sont mes genoux » III, 8

 

 

« Que nous enseigne la philosophie ? que nous suivions les lois de notre pays,( …) je ne puis avoir le jugement si flexible » II,12 (la morale excède le droit.)

 

«  Toutes choses ne sont pas loisibles à un homme de bien pour le service de son Roi, ni de la cause générale et des lois » III, 1

 

«  Nous devons bien prêter un peu à la simple autorité de nature mais non pas nous laisser tyranniquement emporter à elle » III, 8 (c’est elle qui rend odieuse la cruauté)

 

« Appelons encore nature l’usage et condition de chacun de nous » III, 10.

 

« C’est la seule humilité et soumission qui peut effectuer un homme de bien » II, 12

 

« Que ma volonté me donne à un parti, ce n’est pas d’une si violente inclination que mon entendement s’en infecte » III, 10

 

 

« Quand bien même nous pourrions être savants du savoir d’autrui, au moins sages nous ne pouvons l’être que de notre propre sagesse » I, 25

«  je ne pense point qu’il y ait tant de malheur en nous comme il y a de vanité, ni tant de malice comme de sottise » I, 50.

 

« La raison   brouille et confonde le visage des choses selon sa vanité et inconstance » II, 12.

 

« Selon l’imbécilité et variété de nos raisons et opinions nous nous forgerions des devoirs qui nous mettraient à nous manger les uns les autres » II, 12

 

« Et ne fut jamais au monde deux opinions pareilles, non plus que deux poils ou deux grains. Leur plus universelle qualité, c’est la diversité » ibid. II, ch.37, 611).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DESCARTES

  1596-1650

 

 

 

 

" sachez que par la nature je n'entends point ici quelque Déesse, (...) mais je me sers de ce mot pour signifier la Matière (...) sous cette condition que Dieu continue de la conserver en même façon qu'il l'a créee" Traité Le Monde, ch.7 

 

 

" Rien [d'autre que la douleur] n'eût si bien contribué à la conservation de notre corps." Descartes med.VI Dans Le Mal

 

Les maths " consistent toutes entières à tirer des conséquences par voie de déductions rationnelles." Descartes Dans La démonstration

 

«  Il ne s'est jamais trouvé aucune bête si parfaite, qu'elle ait usé de quelque signe, pour faire entendre à d'autres animaux quelque chose qui n'ait point de rapport à ses passions. » Descartes Lettre du 23 novembre 1646 au marquis de Newcastle Le Langage

 

« Le principal effet de toutes les passions dans les hommes est qu'elles incitent leur âme à vouloir les choses auxquelles elles préparent leur corps. En sorte que le sentiment de la peur incite à fuir, celui de la hardiesse à vouloir combattre » Descartes Passions de l'âme I art 40 in La Passion

 

«  Elle (la volonté) consiste en ceci que, pour affirmer ou nier, poursuivre ou fuir les choses que l'entendement nous propose nous ne sentons point aucune force extérieure qui nous y contraigne. » Descartes Méditations IV in La Passion

 

«  Et ayant remarqué qu'il n'y a rien en tout ceci " je pense donc je suis " qui m'assure que je dis la vérité, sinon que je vois très clairement que pour penser il faut être, je jugeais que je pouvais prendre pour règle générale que' les choses que nous concevons clairement et distinctement sont vraies. » Descartes Discours de la Méthode, IV

 

" Je n'ai pour règle de mes vérités que la lumière naturelle." Descartes lette à Mersenne du 12/10/1639.in La Vérité

 

«  Par la sagesse on n'entend pas seulement la prudence dans les affaires, mais une parfaite connaissance de toutes les choses que l'homme peut savoir » Descartes Lettre préface aux Principes

 

«  La liberté consiste seulement en ce que, pour affirmer ou nier, poursuivre ou fuir les choses que l'entendement nous propose, nous agissons de telle sorte que nous ne sentons point qu'aucune force extérieure nous y contraigne. » Descartes Méditations IV in La Liberté

 

 « Si je connaissais toujours clairement ce qui est vrai et bon, je ne serais jamais en peine de délibérer quel jugement et quel choix je devrais faire ; et ainsi je serais entièrement libre sans jamais être indifférent. » Descartes in La Liberté

 

"L'arithmétique, la géométrie et les autres sciences de ce genre ne traitent que de choses fort simples et fort générales sans se mettre en peine de savoir si elles sont dans la nature ou si elles n'y sont pas. " Descartes Méditations, VI in La Démonstration

 

Les maths " traitent objets si purs et si simples qu'elles n'admettent absolument rien que l'expérience ait rendu incertain et qu'elles consistent toutes entières à tirer des conséquences par voie de déductions rationnelles." Descartes règles pour la direction de l'esprit II.

 

 

 

 

PASCAL

  1623-1662

 

 

 «  Il faut parler aux rois à genoux » second discours sur la condition des grands

 

« Aimable justice qu’une rivière borne ».

 

 « Notre intelligence tient dans l’ordre des choses intelligibles le même rang que notre corps dans l’étendue de la nature ».72

 

«  Un néant à l’égard de l’infini, un tout à l’égard du néant, un milieu entre rien et tout. »72

 

 « Que la noblesse est un grand avantage, qui dès dix-huit ans met un homme en passe, connu et respecté comme un autre pourrait avoir mérité à cinquante ans. C'est trente ans gagnés sans peine."  95.

 

«  Personne ne parle de nous en notre présence comme il en parle en notre absence (...) et peu d’amitiés subsisteraient si chacun savait ce que son ami dit de lui lorsqu’il n’y est pas. »  Ibid. 100

 

" Je mets en fait que si tous les hommes savaient ce qu'ils disent les uns des autres, il n'y aurait pas quatre amis dans le monde." ibid. 101

 

"Le temps guérit les douleurs et les querelles parce qu'on change, on n'est plus la même personne" Pascal Br. 122 La conscience

 

«  Tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne pas savoir demeurer en repos, dans un chambre. » ibid. 139

 

 « Ils ont un autre instinct secret, qui reste de la grandeur de notre première nature, qui leur fait connaître que le bonheur n’est en effet que dans le repos » ibid. 139

 

 « Ce lièvre ne nous garantirait pas de la vue de la mort et des misères, mais la chasse – qui nous en détourne- nous en garantit. » ibid.139.

 

  « Qui les porte à tendre au repos  par l’agitation ». Ibid. 139

 

«  Leur faute n’est pas en ce qu’ils cherchent le tumulte, s’ils ne le cherchaient que comme un divertissement ; mais le mal est qu’ils le recherchent comme si la possession des choses qu’ils recherchent les devait rendre véritablement heureux » 

 

  « « S’il (le roi) ne s’abaisse à cela (servir une balle ou prendre un lièvre) il n’en sera que plus sot, parce qu’il voudra s’élever au dessus de l’humanité » ibid. 140

 

«  Nous voulons vivre dans l’idée des autres d’une vie imaginaire et pour cela nous efforçons de paraître » ibid. 147

 

 [Le divertissement] « La plus grande des misères »  « Sans cela, nous serions dans l’ennui, et cet ennui nous pousserait à chercher un moyen plus solide d’en sortir » 171

 

" Voilà mon état plein de faiblesse et d'incertitude. Et de tout cela je conclus que je dois donc passer tous les jours de ma vie sans songer à chercher ce qui doit m'arriver (...) Qui souhaiterait d'avoir pour ami un homme qui discourt de cette manière ? " Pensées 194

 

« Je ne vois que des infinités de toutes parts, qui m’enferment comme un atome et comme une ombre qui ne dure qu’un instant sans retour. »  194.

 

«  Qu'on s'imagine un nombre d'hommes dans les chaînes et tous condamné à la mort, dont les uns étant chaque jour égorgés à la vue des autres (...) C'est l'image de la condition des hommes. » Pascal Pensées 199 Dans La Mort

  

 

 «  Dieu est ou il n’est pas. Mais de quel côté pencherons nous ? La raison n’y peut rien déterminer. »233

 

« Voilà ce que c'est que la foi, Dieu sensible au cœur, non à la raison » 278

 

« Nous connaissons la vérité, non seulement par la raison, mais encore par le cœur » 282.

 

 « Ridicule et inutile que la raison demande au cœur des preuves de ses premiers principes, pour vouloir y consentir »282. 

 

" On ne prouve pas qu'on doit être aimé en exposant les causes de l'amour, cela serait ridicule" 283

 

« Pour le bien des hommes il faut souvent les piper » Ibid. 294

 

« Ce chien est à moi ; disaient ces pauvres enfants, c’est là ma place au soleil. » voilà le commencement et l’image de l’usurpation de toute la terre »295

 

« N'ayant pu faire que ce qui fut juste fut fort, on a fait en sorte que ce qui est fort fut juste." 298

 

«  Il a quatre laquais, et je n’en ai qu’un : cela est visible ; il n’y a qu’à compter ; c’est à moi à céder, et je suis un sot si je le conteste. Nous voilà en paix par ce moyen, ce qui est le plus grand des biens. » 319

 

« C’est le fils aîné du roi ; cela est net, il n’y a point de dispute. La raison ne peut mieux faire, car la guerre civile est le plus grand des maux. »320.

 

  

  

 «  Qu’y a-t-il de moins raisonnable que de choisir pour gouverner le premier fils d’une reine ? »320:

 

" Il est dangereux de dire au peuple que les lois ne sont pas justes car il n'y obéit qu'à cause qu'il les croit justes" ibid. 326

 

 « La tyrannie consiste au désir de domination, universel et hors de son ordre » [332]

 

« Le peuple honore les personnes de grande naissance. Les demi-habiles les méprisent, disant que la naissance n'est pas un avantage de la personne, mais du hasard. Les habiles les honorent, non par la pensée du peuple, mais par la pensée de derrière." Pascal. Pensées 337 Justice

 

 

   

 «  L’homme n’est qu’un roseau, mais c’est une roseau pensant. Il ne faut pas que l’univers entier s’arme pour l’écraser : un vapeur, une goutte d’eau, suffit pour le tuer. Mais, quand l’univers l’écraserait, l’homme serait encore plus noble que ce qui le tue, parce qu’il sait qu’il meurt, et l’avantage que l’univers a sur lui ; l’univers n’en sait rien. »  347

 

  « Par l’espace, l’univers me comprend et m’engloutit comme un point ; par la pensée, je le comprends » 348

 

 

"J’ai connu que notre nature n'était qu'un perpétuel changement, et je n'ai pas changé depuis, et si je changeais je confirmerais mon opinion". Pascal 375

 

"La vérité est utile à celui à qui on la dit, mais désavantageuse à ceux qui la disent, parce qu'ils se font haïr" Pascal pensées, Br. 375 "

 

"Il peut se faire qu'il y ait de vraies démonstrations mais cela n'est pas certain. Ainsi cela ne montre pas autre chose sinon qu'il n'est pas certain que tout soit incertain, a la gloire du Pyrrhonisme." 387 

 

" Il faut que nous naissions coupables ou Dieu serait injuste" 489 

 

« Le Dieu des Chrétiens ne consiste pas en un Dieu simplement auteur des vérités géométriques et de l'ordre des éléments; c'est la part des païens et des épicuriens. Il ne  consiste pas seulement en un Dieu qui exerce sa providence sur la vie et sur les biens des hommes, pour donner une heureuse suite d'années à ceux qui l'adorent; c'est la portion des juifs.  Mais le Dieu d'Abraham, le Dieu d'Isaac, le Dieu de Jacob, le Dieu des Chrétiens, est un Dieu d'amour et de consolation, c'est un Dieu qui remplit l'âme et le cœur de ceux qu'il possède, c'est un Dieu qui leur fait sentir intérieurement leur misère, et sa miséricorde infinie, qui s'unit au fond de leur âme; qui la remplit d'humilité, de joie, de confiance, d'amour. »  Pascal pensées 556

 

« La grandeur des gens d’esprit est invisible aux rois, aux riches, aux capitaines, à tous ces grands de chair. » 793.

 

« De tous les corps et esprits, on n’en saurait tirer un mouvement de vraie charité »793

 

 «  Et de là vient qu’en parlant des choses humaines on dit qu’il faut les connaître avant que de les aimer, ce qui a passé en proverbe, les saints au contraire disent en parlant des choses divines qu’il faut les aimer pour les connaître, et qu’on n’entre dans la vérité que par la charité. » De l’art de persuader

 

 

 

SPINOZA

1632-1677

 

" Quelle règle de vérité trouvera-t-on plus claire et plus certaine qu'une idée vraie?" Spinoza Ethique, II, 43.

 

" La vérité est à elle-même son propre signe. Ibid. In La Vérité 

 

«  nous jugeons qu’une chose est bonne parce que nous nous efforçons vers elle, la voulons, appétons et désirons ». Ethique III, prop.9, scolie.

     

 

"C'est ainsi qu'un enfant croit désirer librement le lait, et un jeune garçon irrité vouloir se venger s'il est irrité mais fuir s'il est craintif. Un ivrogne croit dire par une décision libre ce qu'ensuite il aurait voulu taire." Spinoza lettre à Schuller.

 

 "Je dis que cette chose est libre qui agit par la seule nécessité de sa nature et contrainte celle qui est déterminée par une autre à exister et agir » SPINOZA lettre à Schuller.

 

"je déclare l’homme d’autant plus en possession d’une pleine liberté, qu’il se laisse guider par la raison” SPINOZA Traité théologico politique Ch. II 11

 

« La tentation de manquer de conscience ou d’agir mal ne doit pas s’offrir à eux ». Spinoza Traité de l’autorité politique Ch.1 §6 Dans L’Etat

 

«  Il est aussi impossible de concevoir que la volonté soit la cause de telle ou telle volition que de croire que l'humanité soit la cause de Pierre ou de Paul. » SPINOZA Lettre à Oldenburg Dans La Volonté

 

«  nous jugeons qu’une chose est bonne parce que nous nous efforçons vers elle, la voulons, appétons et désirons ». Ethique III, prop.9, scolie. (Aristote dit le contraire en Métaphysique Lambda)

 

 

Chacun de nous a le pouvoir de se former de soi-même et de ses passions une connaissance claire et distincte, sinon d'une manière absolue, au moins d'une façon partielle, et par conséquent chacun peut diminuer dans son âme l'élément de la passivité. L'Ethique V proposition 4, scolie

 

 

 

 

 

"Sous la conduite de la raison nous recherchons de deux biens le plus grand et de deux maux le moindre" Ethique IV proposition LXVI

 

"Sous la conduite de la Raison, nous désirons un plus grand bien futur, de préférence à un moindre bien présent, et un moindre mal présent de préférence à un plus grand mal futur. " ibid

 

 

ROUSSEAU

1712-1778

 

 

«  Il n'y a plus que les dangers de la société entière qui troublent le sommeil tranquille du philosophe. On peut impunément égorger son semblable sous sa fenêtre; il n'a qu'à mettre ses mains sur ses oreilles et s'argumenter un peu pour empêcher la voix de la nature qui se révolte en lui de l'identifier avec celui qu'on assassine. » Rousseau Discours sur l'origine de l'inégalité. In La Passion

 

" La vertu n'est que cette conformité de la volonté particulière à la générale". Rousseau Discours sur l'économie politique 

 

"Les esclaves perdent tout dans les fers, jusqu'au désir de s'en sortir" Rousseau Du contrat social L.I, ch.2

 

" Il est donc certain que la pitié est un sentiment naturel qui, modérant dans chaque individu l'activité de l'amour de soi-même, concourt à la conservation de l'espèce."  ROUSSEAU : Discours sur l'origine de l'inégalité. 1ère part, p I98 G.F

 

«  Ce que l'homme perd par le contrat social c'est sa liberté naturelle et un droit absolu à tout ce qui le tente et qu'il peut atteindre; ce qu'il gagne c'est la liberté civile et la propriété de tout ce qu'il possède. » Du contrat social L.I, CH.VIII in La Liberté

 

" Ces commodités ayant par habitude perdu presque tous leur agrément, et étant en même temps dégénérés en de vrais besoins, la privation en devint beaucoup plus cruelle que la possession n'en était douce, et l'on était malheureux de les perdre sans être heureux de les posséder. " Rousseau: Discours sur l'origine de l'inégalité. In La Technique

 

«  Les fruits ne se dérobent pas à nos mains, on peut s'en nourrir sans parler; on poursuit en silence la proie dont on veut se repaître ». Rousseau Discours sur l'origine des langues. In Le Langage

 

Le Droit

" Trouver une forme d'association qui défend et protège de toute la force commune la personne et les biens de chaque associé et par laquelle, chacun s'unissant à tous n'obéisse pourtant qu'à lui-même et reste aussi libre qu'auparavant." Rousseau Du contrat social

 

"Ce qu'un Hô seul, quel qu'il puisse être ordonne de son chef n'est point une loi." ROUSSEAU Du contrat social L.II Ch.VI

 

" Un animal est, au bout de quelques mois, ce qu'il sera toute sa vie, et son espèce, au bout de mille ans, ce qu'elle était la première année de ces mille ans. " Rousseau: Discours sur l'origine de l'inégalité p 171 In Le travail

 

."Que de crimes, de guerres, de meurtres, que de misères et d’horreurs n’eût point épargné au genre humain celui qui, arrachant les pieux ou comblant le fossé, eût crié à ses semblables : Gardez-vous d’écouter cet imposteur ; vous êtes perdus, si vous oubliez que les fruits sont à tous, et que la terre n’est à personne." Rousseau Discours sur l'origine de l'inégalité 2ème partie  In La Justice

 

 

 « L'impulsion du seul appétit est esclavage, l'obéissance à la loi qu'on s'est prescrite est liberté". Rousseau. Du contrat social livre I chapitre 8 De l’état civil. In La Justice

 

Dans L’Etat

 

" Le peuple soumis aux lois doit en être l'auteur." Rousseau Du contrat social I.IV

 

« La volonté générale peut seule diriger les forces de l'état selon la fin de son institution qui est le bien commun. » Du contrat social Livre II Ch. VI

 

Ce passage de l'état de nature à l'état civil produit un changement très remarquable, en substituant dans sa conduite la justice à l’instinct, en donnant à ses actions la moralité qui leur manquait auparavant ".Ibid. I ch. VIII.

 

« Le plus fort ne l’est jamais assez pour être toujours le maître s’il ne transforme sa force en droit et l’obéissance en devoir »  Ibid. Livre I Ch. III

 

« Un peuple est libre, quelque forme qu'ait son gouvernement, quand dans celui qui le gouverne il ne voit point l'homme, mais l'organe de la loi. » Rousseau Lettres écrites de la montagne Partie II lettre VII

 

 

 

KANT

1724-1804 

 

 

 

" Elle [la métaphysique] semble plutôt être une arène exclusivement destinée à exercer les forces des jouteurs en des combats de parade, et où aucun champion n'a jamais pu se rendre maître de la plus petite place et fonder sur sa victoire une possession durable. " Kant de la critique de la raison pure. Introduction à la seconde édition In La Démonstration

 

L'expérience nous dit bien ce qui est mais non que ce qui est ne puisse être autrement." Kant Ibid. (Théorie transcendantale de la méthode.) in Matière et Esprit

 

 

 

"Des pensées sans contenu sont vides, des intuitions sans concepts, aveugles". KANT: Ibid. Logique Tz I  in Les Sciences

 

«  Est illusion le leurre qui subsiste même quant on sait que l’objet supposé n’existe pas. » Kant Anthropologie du point de vue pragmatique §13

 

« On est soi-même responsable de cet état de tutelle quand la cause tient, non pas à une insuffisance de l’entendement mais à une insuffisance de la résolution et de courage de s’en servir sans la conduite d’un autre. » Kant Qu’est ce que les lumières in La Raison

 

« Le droit est la limitation de la liberté de chacun à la condition de son accord avec la liberté de tous, en tant que celle-ci est possible selon une loi universelle. "  Emmanuel Kant, Théorie et pratique, 2e, partie, trad. Guillermit, Vrin, 1980, p. 30.

 

 

"Penserions-nous beaucoup et penserions nous bien si nous ne pensions pas pour ainsi dire en commun avec d'autres, qui nous font part de leurs pensées et auxquels nous communiquons les nôtres ?" Qu'est-ce que s'orienter dans la pensée.

 

"Si l'entendement peut être défini la faculté de ramener des phénomènes à l'unité au moyen de règles, la raison est la faculté de ramener les règles de l'entendement sous des principes." KANT Critique de la raison pure" Dialectique Introduction II.A in L’illusion

 

" La nécessité subjective de concepts en nous passe par une nécessité objective de la détermination des choses en soi." KANT Ibid. Dialectique Transcendantale introduction (in L’illusion)

 

Discipline : «  la libération de la volonté du despotisme du désir » critique de la faculté de juger (§83) Dans La Liberté

 

« Ce blâme (le remord)  se fonde sur une loi de la raison où l'on regarde celle-ci comme une cause qui a pu et a du déterminer autrement la conduite de l'homme, indépendamment de toutes les conditions empiriques nommées. » Kant : Critique de la raison pure Dans La Liberté

 

«  Le génie est le talent (don naturel) qui donne ses règles à l'art. Kant Critique de la faculté de juger § 46.  in L’Art

 

 « Le goût est la faculté de juger d'un objet ou d'une représentation par une satisfaction dégagée de tout intérêt. L'objet d'une semblable satisfaction s'appelle beau. Kant Ibid. 40 in L’Art

 

" Est beau ce qui plaît universellement sans concept " Kant in L’Art

 

" La beauté est la forme de la finalité d'un objet en tant qu'elle y est perçue sans la représentation d'une fin." Ibid. p.67. in L’Art

 

 

L'expérience elle même est un mode de connaissance qui exige le concours de l'entendement dont je dois présupposer la règle en moi-même." Kant préface à la seconde édition de la Critique de la Raison pure.in La Vérité

 

«  On ne peut apprendre la philosophie, on ne peut qu'apprendre à philosopher ». Kant La Philosophie

 

" Par malheur, le concept du bonheur est si indéterminé que quoique chacun désire être heureux, personne ne peut jamais dire d'une manière déterminée et conséquente ce qu'il veut vraiment". KANT Fondements de la métaphysique des mœurs. Section 2 § 25." in La Morale

 

On peut appeler la conscience de cette loi un fait de la raison." Kant Critique de la raison pratique : p.31 P.U.F. in La Morale

 

" L'autonomie est donc le principe de la dignité de la nature humaine et de toute nature raisonnable." Kant Fondements de la métaphysique des mœurs.  Section 2 p 162-163. in La Morale

 

 

«  Est illusion le leurre qui subsiste même quant on sait que l’objet supposé n’existe pas. » Kant Anthropologie du point de vue pragmatique §13

 

 

" Agis de telle sorte que tu traites l'humanité aussi bien en toi même que dans la personne d'autrui, toujours en même temps comme une fin et jamais simplement comme un moyen." Fondements de la métaphysique des mœurs. » Ibid. Section 2 §49 (p 150). In La Morale

 

« La liberté est cette propriété qu’a la volonté de se donner à elle-même sa loi » Kant fondements de la métaphysique des mœurs. In La Liberté

 

« Il y a une illusion nécessaire, naturelle et inévitable, due à la nature même de notre raison qui nous fait prendre une nécessite subjective d'une liaison de concepts en nous (exigée par l’entendement) pour une nécessite objective de la détermination des choses en soi. » Cf. Kant Critique de la raison pure Dialectique transcendantale, introduction.in L’illusion

 

Kant: « Le bonheur est une synthèse de l'imagination. » in La Morale

 

« Ce n'est que parce que je puis saisir en une seule conscience le divers de ces représentations que je les nomme, toutes, mes représentations » Kant Critique de la raison pure, I, 1ère division, II, 1ère section § 16 in La Conscience

 

(Dire « je pense » fait de l’homme) « un être entièrement différent par le rang et la dignité, de choses comme le sont les animaux sans raison. » Anthropologie du point de vue pragmatique in La Conscience

 

« C'est comme si elle (la Nature) voulait que l'homme dût parvenir par son travail à s'élever de la plus grande rudesse d'autrefois à la plus grande habilité, à la perfection intérieure de son mode de penser et par là même au bonheur. " Kant: Idée d'un histoire universelle in Le Travail.

 

"Des pensées sans contenu sont vides, des intuitions sans concepts, aveugles". KANT: "Critique de la raison pure. Logique Tz I " in Matière et Esprit.

 

« Dans une montre un rouage ne peut en produire un autre, et encore moins une montre d’autres montres »  Kant Critique de la faculté de juger §65 in Le Vivant

 

 

HEGEL

1770-1831 

 

 

 

« Quand l'art s'en tient au but formel de la stricte imitation il n e nous donne à la place du réel que la caricature de la vie." Hegel Esthétique p.13 P.U.F. In L’Art

 

«  C’est dans les mots que nous pensons » Hegel. In Le Langage

 

« C'est l'esprit, sa volonté raisonnable et nécessaire qui a guidé et continue de guider les événements du monde. »  Hegel, La Raison dans l'histoire

 

" Il résulte des actions des hommes autre chose que ce qu'ils projettent et accomplissent. ILs réalisent leur intérêt, mais il se produit autre chose qui y est caché à l'intérieur, dont leur conscience ne se rendait pas compte et qui ne rentrait pas dans leur vues (...) c'est ce qu'il faut appeler la ruse de la raison. " Hegel, La Raison dans l'histoire

 

" L'histoire du monde est le jugement dernier du monde. " HEGEL

 

" L'intérêt particulier ne doit être ni négligé ni refoulé, mais accordé à l'intérêt général et ainsi l'un et l'autre sont maintenus." HEGEL: Principes de la philosophie du droit  § 261  L’Etat

 

 « L'homme, parce qu'il est esprit, a une double existence; Il existe d'une part au même titre que les choses de la nature, mais d'autre part il existe aussi pour soi, il se contemple, se représente à lui-même, se pense et n'est esprit que par cette activité qui constitue un être pour soi. » Hegel Esthétique In La Conscience

 

 

 

MARX

1818 1883

 

«  Ce qui distingue dès l'abord le plus mauvais architecte de l'abeille la plus experte c'est qu'il a construit la cellule dans sa tête avant de la construire dans sa ruche. Le résultat auquel le travail aboutit préexiste idéalement dans l'imagination du travailleur ». Karl Marx Le Capital L.I section 3

 

« On peut distinguer l'homme des animaux par la conscience, la religion et tout ce qu'on voudra. Eux mêmes commencent à se distinguer des animaux dès qu'ils se mettent à produire leur moyens d'existence. » Marx  L'idéologie Allemande

 

«  L’art est de l’ordre des idées, comme toute idée il est dans un contexte, il sert un mode de production économique, il aide à satisfaire les besoins de la classe dominante et fait passer les besoins de cette classe pour ceux du peuple tout entier. » Marx Contribution à la critique de l'économie politique.

 

"Le moulin à bras vous donnera la société avec le suzerain; le moulin à vapeur, la société avec le capitalisme industriel." Marx, Misère de la philosophie II, 1, Deuxième observation

 

 

 

 

 NIETZSCHE

1844 - 1900

 

Nietzsche : "comment la souffrance peut-elle être une compensation pour des « dettes » ? Faire souffrir causait un plaisir infini, en compensation du dommage et de l’ennui du dommage cela procurait aux parties lésées une contre-jouissance extraordinaire " Généalogie de la morale 2ème dissertation § 6

 

«  La souffrance elle même devient contagieuse: Dans certains cas on assiste de son fait à une déperdition de vie et d'énergie. » Nietzsche: l'Antéchrist

 

Nietzsche " j'ai fait cela dit ma mémoire, c'est impossible dit mon orgueil. Finalement c'est ma mémoire qui cède.". Par delà le bien et le mal §68

 

« Nulle fierté, nulle jouissance de l’instant présent ne pourraient exister sans faculté d’oubli » Nietzsche Généalogie de la morale

 

"Le vouloir ne peut rien sur ce qui est derrière lui. Ne pouvoir détruire le temps ni l'avidité dévorante du temps telle est la détresse du vouloir." Ainsi parlait Zarathoustra II. De la rédemption

 

" L'homme qui est incapable de s'asseoir au seuil de l'instant en oubliant tous les événements passés, celui qui ne peut pas, sans vertige et sans peur, se dresser un instant tout debout, comme une victoire, ne saura jamais ce que c'est que le bonheur."  Nietzsche ibid.

 

" Peut-être n'y a-t-il rien de plus inquiétant dans toute la préhistoire d e l'humanité que sa mnémotechnique " généalogie de la morale 2ème dissertation §3

 

: "L’homme libre" " qui donne sa parole comme une chose à laquelle se fier, car il se sait assez fort pour la tenir en dépit des accidents, voire " en dépit du destin"" Nietzsche Généalogie de la morale, deuxième dissertation §2

 

 « Les hommes ont été considérés comme « libres », pour pouvoir être jugés et punis, pour pouvoir être coupables » Nietzsche Crépuscule des idoles.

 

" L'homme qui sent en lui un excédent de ces forces qui embellissent, cachent, transforment, finira par chercher à s'alléger de cet excédent par l'œuvre d'art; dans certaines circonstances c'est tout un peuple qui agira ainsi. " Nietzsche Humain top humain p. 109 Mercure de France. In L’art

 

« Un tel travail constitue la meilleure des polices, qu'il tient chacun en bride et s'entend à entraver puissamment le développement de la raison, des désirs, du goût de l'indépendance." Nietzsche » Aurore In Le Travail

 

" Ceci, oui, seul ceci est la vengeance elle même: le ressentiment de la volonté contre le temps et son "il y avait"." Nietzsche Z.II." De la délivrance.". In Le Temps

Dans L’Etat

 

" Il ment froidement et voici le mensonge qui rampe dans sa bouche: Moi l'état, je suis le peuple." NIETZSCHE: Ainsi parlait Zarathoustra Gal. 63.

 

"Ce sont des destructeurs ceux qui tendent des pièges au grand nombre et appellent cela un état. Ibid. Gal 63

 

"Malades et moribonds furent ceux qui méprisèrent le corps et la terre et inventèrent le céleste" Zarathoustra ch.1

 

"Ce droit de maître en vertu de quoi on donne des noms va si loin que l'on peut considérer l'origine même du langage comme un acte d'autorité émanant de ceux qui dominent. " Nietzsche Généalogie de la morale, première dissertation In Le Langage

 

Nietzsche «  tout concept naît de l'identification du non identique » Introduction théorétique sur la vérité et le mensonge au sens extra-moral (1873) (in Le livre du philosophe, GF) In Le Langage

 

« Le caractère de troc est le caractère initial de la justice » Nietzsche : Humain trop humain I, 92"

 

Vivre est essentiellement dépouiller, blesser, violenter le faible et l'étranger, l'opprimer, lui imposer durement ses formes propres ou, tout au moins (c'est la solution la plus douce) l'exploiter. Nietzsche Par delà le bien et le mal.

 

" Presque tous les partis comprennent qu'il va de leur propre intérêt que le parti adverse ne s'étiole pas trop." Nietzsche Crépuscule des idoles

 

" " Rien ne nous est plus étranger que le vœu qu'on nourrissait autrefois, typiquement chrétien de "la paix de l'âme " Nietzsche ibid.

Dans L’illusion

 

" Ils étaient des créateurs ceux qui créèrent les peuples et qui suspendaient au-dessus des peuples une foi et un amour. Ainsi ils servaient la vie «Nietzsche : Ainsi parlait Zarathoustra.

 

« L'homme qui sent en lui un excédent de ces forces qui embellissent, cachent, transforment, finira par chercher à s'alléger de cet excédent par l'œuvre d'art; dans certaines circonstances c'est tout un peuple qui agira ainsi. " Nietzsche Humain top humain

In La Vérité

 

"Non point " connaître ", mais schématiser, - imposer au chaos assez de régularité et de formes pour satisfaire notre besoin pratique" Nietzsche La volonté de puissance L.3 § 272

 

"L'inquiétude de la découverte, de la solution devinée est devenue pour nous aussi séduisante et aussi indispensable que son amour malheureux pour l'amant qui ne l'échangerait jamais contre l'état d'indifférence." Nietzsche Aurore

 

"Qu’un jugement soit faux n’est pas, à nos yeux, une objection contre ce jugement. […] Il s’agit de savoir dans quelle mesure un jugement aide à la propagation et à la conservation de la vie, à la conservation, peut-être même à l’amélioration de l’espèce."  Nietzsche, Par-delà le bien et le mal  

 

"La logique est la tentative de comprendre le monde véritable d'après un schéma de l'être fixé par nous" Nietzsche La volonté de puissance L.3 § 271 

 

"Les méthodes scientifiques sont un aboutissement de la recherche au moins aussi important que n'importe quel autre de ses résultats." Humain, trop humain, Tome II, Deuxième Partie, §10 de Nietzsche

 " Le grand credo de l'opinion c'est la valeur en soi des valeurs. "

 

Le bonheur apparaît essentiellement comme narcose, hébétude, calme, paix, « sabbat », détente de l’esprit et décontraction du corps, bref comme passivité. » Généalogie de la morale 1ère dissertation § 10

 

« Ils ignoraient, en tant qu’homme faits, pleins de force, donc nécessairement actifs, la séparation entre action et bonheur ; pour eux l’activité était nécessairement partie intégrante du bonheur (c’est de là que provient eu prattein » ibid.

 

 « imaginez l’indifférence même muée en puissance » Par delà le bien et le mal ( partie I §9) La Nature

 

"Là où résident les souffrances d'un homme, il  a la place pour les idéaux imaginaires." Aurore, Posthumes 3 (30)

 

"Ce furent des malades et des décrépits qui méprisèrent le corps et la terre, qui inventèrent les choses célestes" Ainsi parlait Zarathoustra I 

 

 

 

 

FREUD

1856-1939

 

" Dieu n'est qu'un père plus puissant " La religion

 

 

" Le stade de l'infantilisme n'est-il pas destiné à être dépassé ? Freud L’avenir d’une illusion La religion

 

"On peut dire que, chez aucun individu normal, ne manque un élément qu’on peut désigner comme pervers, s’ajoutant au but sexuel normal ; et ce fait seul devrait suffire à nous montrer combien il est peu justifié d’attacher au terme de perversion un caractère de blâme.Freud, 3 essais sur la théorie sexuelle 1924

 

 

«  Nous appelons illusion une croyance quand, dans la motivation de celle-ci, la réalisation d’un désir est prévalente ». Freud L’avenir d’une illusion, p.45

 

«  Ses créations, les œuvres d'art, étaient les satisfactions imaginaires de désirs inconscients, tout comme les rêves, avec lesquels elles avaient d'ailleurs en commun d'être des compromis." Freud Ma vie et la psychanalyse, p.102 Gal. L’Art

 

« Les souvenirs de la première enfance,  ne sont pas les vestiges d'événements réels, mais une élaboration ultérieure de ces vestiges » Freud Ma vie et la psychanalyse.

 

"La croyance profondément enracinée à la liberté et à la spontanéité psychiques est tout à fait antiscientifique et doit s'effacer devant la revendication d'un déterminisme psychique."  Freud  Introduction à la psychanalyse Dans La Liberté

 

« Dès que l'inconscient redevient conscient, l'état mental s'améliore. » Freud  Dans L’Inconscient.

 

 

BERGSON

1859-1941 

 

«  Nous échouons à traduire entièrement ce qui notre âme ressent, la pensée demeure incommensurable au langage » Bergson

 

«  la religion est une réaction défensive de la nature contre la représentation, par l'intelligence, de l'inévitabilité de la mort. »Bergson: les deux sources de la morale et de la religion. Religion

 

Bergson: « Tout se crée, rien ne se perd »

 

" Si, pour définir notre espèce nous nous en tenions strictement à ce que l'histoire et la préhistoire nous présentent comme la caractéristique constante de l'homme et de l'intelligence, nous ne dirions pas Homo sapiens mais Homo faber." Bergson : l'évolution créatrice.

 

« L'insuffisance même des moyens naturels dont dispose l'homme pour se défendre contre ses ennemis, contre le froid et la faim (...) acquiert la valeur d'un document préhistorique; c'est le congé définitif que l'instinct reçoit de l'intelligence." Bergson l'évolution créatrice. In La Nature

 

"Avec la vie, apparaît le mouvement imprévisible et libre. L'être vivant choisit ou tend à choisir." Bergson L’évolution créatrice In Le Vivant

 

 

 

ALAIN

1868-1951 

 

." L'imaginaire n'est pas dans l'image, c'est à dire dans la connaissance que l'on a de l'objet, mais bien dans l'émotion, c'est à dire " dans une énergique et confuse réaction du corps soudain en alarme." Alain in L’imagination

 

« Le passager, désire une autre mer et un autre ciel; le pilote déplace un peu la barre » ALAIN. In La Volonté

 

" L'océan ne veut ni bien ni mal. La vague suit le vent et la lune, et si je tends une voile au vent, le vent la repousse selon l'angle. L'homme oriente sa voile, appuie sur le gouvernail, avançant contre le vent par la force même du vent " Alain Eléments de philosophie. In La Technique

 

" Tout pouvoir est méchant dès qu’on le laisse faire ; tout pouvoir est sage dès qu’il se sent jugé" Alain, Propos In La Justice

 

« Il semble que la justice distributive a pour objet l'ordre et n'est qu'un moyen; tandis que la justice mutuelle est par elle même un idéal c'est à dire une fin pour toute volonté droite". ALAIN, Propos In La Justice

 

« La justice n'existe point ; la justice appartient à l'ordre des choses qu'il faut faire justement parce qu'elles ne sont point. La justice sera si on la fait. Voilà le problème humain. " Propos II, In La Justice

 

 

 

 

SARTRE

1905-1980

Dans Autrui

«  S'il existe 1 autre, quel qu'il soit, où qu'il soit, j'ai un dehors, j'ai une nature; ma chute originelle c'est l'existence de l'autre  Etre vu me constitue comme un être sans défense pour une liberté qui n'est pas ma liberté. » SARTRE: L'être et le néant. Partie 3. Chap.1er IV.

 

«  Le seul miroir ce sont les autres » Sartre

 

Dans l’imagination

« Mon image de Pierre c'est une façon qu'il a de ne pas être à telle distance. Si vive, si touchante, si forte que soit un e image , elle donne son objet comme n'étant pas là. » Sartre L’imaginaire

 

"C’est à partir du jour où l’on peut concevoir un autre état de choses qu’une lumière neuve tombe sur no peines et sur nos souffrances et que nous décidons qu’elles sont insupportables." Sartre.

 

" L'imagination n'est pas un pouvoir empirique et surajouté de la conscience, c'est la conscience toute entière en tant qu'elle réalise sa liberté "  L'imaginaire

 

«  Pour qu'une conscience puisse imaginer il faut qu'elle échappe au monde par sa nature même, il faut qu'elle puisse tirer d'elle même une position de recul par rapport au monde. En un mot, il faut qu'elle soit libre. " SARTRE ibid.

 

 «  Je ne saurais ni l'attendre ni prendre une attitude envers elle, car elle est ce qui désarme toutes les attentes » Sartre: L'être et le néant p. 630 In La mort

 

«  Etre libre c'est courir le risque de voir ses entreprises échouer et la mort briser le projet » Sartre Cahier pour une morale In La mort

 

 «  Qui peut décider de la valeur d'enseignement d'un voyage, de la sincérité d'un serment d'amour, de la pureté d'une intention passée etc. ? C'est moi, toujours moi selon les fins par lesquels je les éclaire. » Sartre : L’Etre et le Néant  p. 555 In La mémoire

 

Dans La Liberté

«  en effet il n'est pas un de nos actes qui, en créant l'homme que nous voulons être , ne crée en même temps une image de l'homme tel que nous estimons qu'il doit être. » Sartre

 la peur est peur des être du monde, l'angoisse est angoisse devant moi; Le vertige est angoisse dans la mesure où je redoute non de tomber dans le précipice mais de m'y jeter. » Sartre: l'être et le néant p. 64

 

«  On n’a jamais été aussi libre que sous l’occupation allemande »

«  Si en effet l'existence précède l'essence on ne pourra jamais expliquer par référence à une nature humaine donnée et figée, autrement dit l'homme est libre, l'homme est liberté. » SARTRE : L'existentialisme est un humanisme

 

En un mot ces possibilités sont non pas supprimées mais remplacées par un choix d'attitudes possibles envers la disparition de ces possibilités. » Ibid

 Dans La conscience

 

«  L’être de la conscience ne coïncide pas avec lui même dans une adéquation plénière » Sartre, L’être et le néant

 

«  livré à ses seules ressources, l’effort réflexif vers le dédoublement aboutit à l’échec, je suis toujours ressaisi par moi » L’être et le Néant

 

 

ALQUIE

1906-1985 

 

" Il est en effet pour tous les philosophes une suprême évidence qui apparaît comme la condition d'existence de la philosophie elle même: celle de la supériorité de l'esprit jugeant sur tout ce qu'il peut avoir à juger " Alquié Solitude de la raison. In L’histoire

 

« Le passé est le temps  de notre être l’avenir est le temps de notre impuissance » Alquié In Le désir

 

« Tout amour passion, tout amour du passé, est donc illusion d’amour et, en fait, amour de

soi-même. » Alquié.

 

 

 

HEIDEGGER

 

 

« Le passé ne s'abîme pas comme ce qui a simplement cessé d'être, hors du maintenant d'autrefois. Dans le passé une présence est procurée". (Temps et Etre, p.3O). In Le Temps

«  Le dévoilement qui régit la technique moderne est une provocation par laquelle la nature est mise en demeure de livrer une énergie qui comme telle puisse être extraite et accumulée ». Heidegger: La question de la technique in Essais et conférences. P.20

 

"La beauté est un mode d'éclosion de la vérité" L'origine de l'oeuvre d'art in Les chemins qui ne mènent nulle part 62

 

 

« Le fait de mourir est ainsi ramené au niveau d'un événement qui concerne bien la réalité humaine mais qui ne touche personne en général. » Heidegger: L'Etre et le temps in «  Qu'est-ce que la métaphysique »

 

«  Oui on meurt mais chaque fois ce n'est justement pas moi; le " on " n'est personne. »

«  La mort est la possibilité la plus spécifique au devant de laquelle l'existence puisse aller. » Heidegger:  Sein und Zeit 1 p.236

 

 

JANKELEVITCH

 

 

«  La raison réfute sans vaincre ou convainc sans persuader ni convertir, semblable à ces prédicateurs éloquents qui font changer d'opinion mais pas de conduite. Les raisons de la raison sont des raisons, non d'agir mais de s'abstenir ou d'attendre. »  Jankélévitch in a Volonté

 

« L’intérêt biologique de l'espèce nous a décidément quitté, la sollicitude qui nous protégeait du néant s'est déplacée en nous laissant en tête à tête avec la mort ». Jankélévitch: La mort p.23. In La Volonté

 

" La justice est à la charité comme le négatif au positif ou comme le clos à l'ouvert, le bon sens conservateur à l'invention créatrice." JANKELEVITCH : Traité des vertus. La Justice

 

« Toute la ruse des bonnes consciences bien pensantes et bien nourries, revient à donner au pauvre comme une gracieuseté ce qui lui est dû comme un droit, à lui faire en sorte généreusement cadeau de son bien propre ». Traité des vertus. La Justice

 

"Un pouvoir révolutionnaire qui, une fois installé, ne se racornirait pas, ne deviendrait pas à son tour despotique et bureaucratique, un tel pouvoir n'a pas d'existence historique". V. Jankélévitch  In L’Etat

 

 

GIRARD

1923-

 

«  Pour qu’un vaniteux désire un objet, il suffit de le convaincre que cet objet est déjà désiré par un tiers auquel s’attache un certain prestige » Girard Mensonge Romantique et vérité romanesque.

 

 « Le héros de la médiation externe proclame bien haut la vraie nature de son désir » ibid.

«  Pour vouloir se fondre dans la substance de l’autre, il faut éprouver pour sa propre substance une répugnance invincible. » ibid.

 

« le héros de la médiation interne, loin de tirer gloire, cette fois, de son projet d’imitation, le dissimule soigneusement » ibid.

 

 «  Imiter le désir de son amant c’est se désirer soi-même grâce au désir de cet amant. Cette modalité particulière de la médiation double s’appelle la coquetterie. » ibid.

 

COMTE SPONVILLE

1952-

 

“La vérité n’est pas une illusion, mais la valeur de la vérité en est une : elle ne vaut qu’autant que nous la désirons. Elle n’a pas besoin de nous pour être vraie mais bien pour valoir.” Comte Sponville Valeur et Vérité p.23

 

« En morale il faut constater que connaître n’est pas vouloir et n’en dispense pas. Ainsi  la vertu n’est bonne que pour le vertueux et le mal n’est mal que pour celui qui le refuse. Il y a cercle mais le cercle n’est pas vicieux. “ ibid.

 

 

 

CITATIONS D’AUTEURS PEU CITES CLASSEES PAR NOTION

 

 «  Quand nous voyons, dans les phénomènes naturels, l'enchaînement qui existe de telle façon que les choses semblent faites dans des buts de prévision, comme l'œil, qui se forme en vue de lumières futures , nous ne pouvons nous empêcher de supposer que es choses sont faites intentionnellement , dans un but déterminé. » Claude Bernard

LE MAL

 

 

 

" L’objet quel qu'il soit de sa haine ou de son aversion, l'homme l'appelle mal." Hobbes Léviathan, Livre I, ch.VI

 

" A vaincre sans péril on triomphe sans gloire. " Sénèque, De la providence, III, 4

 

« il y a 2 genres de maux: le péché et la punition du péché, le péché n'est pas l'œuvre de Dieu mais de notre volonté, et la punition est son œuvre de justice. " St Augustin Contre Fortunat, 15.

 

je ne saurais vous faire voir en détail [que ce monde est le meilleur possible] Mais vous le devez juger avec moi ab effectu puisque Dieu a choisi ce monde tel qu'il est " Leibniz Essai de théodicée Ière partie, § 10

 

LES SCIENCES

 

 

" J'oserai affirmer, comme une proposition générale, que la connaissance de cette relation ne s'obtient, en aucun cas, par des raisonnements a priori; mais qu'elle naît entièrement de expérience quand nous trouvons que des objets particuliers sont en conjonction constante l'un avec l'autre. " Hume " Enquête sur l'entendement humain IV "

 

" Une théorie n'est pas une explication. C'est un système de propositions mathématiques, déduites d'un petit nombre de principes, qui ont pour but de représenter aussi simplement, aussi complètement et aussi exactement que possible, un ensemble de lois expérimentales. " DUHEM: La théorie physique, son objet et sa structure

 

« Le vrai mouvement vers le scepticisme est mouvement vers la vérité » Merleau Ponty Signes

 

« Le but de toute théorie de la relativité est, la recherche de ce qui n’est pas relatif, de l’absolu en quelque sorte » des « grandeurs invariantes qui structurent l’espace-temps » (la vitesse de la lumière par exemple) Françoise Balibar, Galilée, Newton, lus par Einstein.

 

 

 

 

 

 

LE TEMPS

Qu'est-ce que le temps, si personne ne me le demande je le sais, Si je veux l'expliquer à quelqu'un qui me le demande, je l'ignore." St Augustin

 

«  Peu importe que le bonheur soit fragile si sa fragilité est impensable" Rosset " l'antinature " p.88

 

" L’amour du réel est indépendant de la mort du réel " ibid.

LANGAGE

 

" A l'ordre naturel des choses dont l'existence s'ensuit de l'enchaînement temporel des effets et des causes le langage substitue l'ordre surnaturel de la spontanéité. Par lui vient à exister ce que rien ni prépare : voici présent ce qui n'a pas de passé. GRIMALDI : Le désir et le temps

 

«  Il ne peut y avoir de communication relative à une donnée linguistique; déjà parce qu'il n'y a pas de réponse, la réponse étant une réaction linguistique à une manifestation linguistique; mais aussi en ce sens que le message d'une abeille ne peut être reproduit par une autre qui n'aurait pas vu elle même les choses que la première annonce. » E Benveniste Problèmes de linguistique générale.

 

« Il ne faut pas appeler langue n'importe quel signe mais seulement ceux qui comportent la double articulation en éléments significatifs et non significatifs. » Martinet: Eléments de linguistique générale.

 

« Les frontières de mon langage sont les frontières de mon univers » Wittgenstein

MORALE

 

«  Tout homme a le pouvoir initial de bien juger, de discerner les bonnes et les mauvaises raisons. Encore convient-il d’en faire bon usage et de ne pas prendre pour un jugement ce qui n’en est que la caricature, n’étant que l’expression servile d’un intérêt, d’un désir, d’une influence ou d’une habitude. » Marcel Conche Le fondement de la morale PUF, coll. «  Perspectives critiques »1993

 

«  La raison humaine est désormais assez mûre pour que nous entreprenions de laborieuses recherches scientifiques, sans avoir en vue aucun but étranger capable d’agir fortement sur l’imagination. » Comte : Cours de philosophie positive.

 

 «  La vraie rationalité est ouverte et dialogue avec un réel qui lui résiste. (...) Elle connaît les limites de la logique et du déterminisme ; elle sait que l’esprit humain ne saurait être omniscient, que la réalité comporte du mystère. » Edgar Morin Terre-Patrie

PASSION

 

 «  Albertine n'était, comme une pierre autour de laquelle il a neigé, que le centre d'une construction qui passait par le centre de mon coeur. » Proust: Albertine disparue.

 

«  Et dans l'objet aimé tout leur devient aimable C'est ainsi qu'un amant dont l'ardeur est extrême Aime jusqu'aux défauts des personnes qu'il aime. » Molière Le misanthrope II 4

 

" N'est-ce pas dans l'ivresse de l'amour que l'homme s'élève aux cieux et s'identifie avec Dieu ? Est-il d'amant ou d'amante qui ne divinise l'objet aimé et qui ne croie partager avec lui le bonheur de Dieu ? " Charles Fourrier

 

«  Que connaissais-je d'Albertine ? Un ou deux profils sur la mer. On aime sur un regard, sur un sourire, sur une épaule."PROUST

 

VERITE

« Une doctrine dont la finalité est le bonheur, ou le salut, la béatitude, peut être une religion, une sagesse. Elle n’est pas une philosophie."  Marcel Conche, Le sens de la philosophie, Encre marine

 

"On définit la vérité par la conformité de l’intellect et du réel. Connaître cette conformité, c’est connaître la vérité." (Veritas est adæquatio intellectus et rei.) > Thomas d’Aquin, Somme théologique (XIIIe s.),

 

PHILOSOPHIE

«  La philosophie se trahit elle même lorsqu'elle dégénère en dogmatisme, c'est à dire en un savoir mis en formule définitif, complet. Faire de la philosophie c'est être en route,; les questions en philosophie sont plus importantes que les réponses et chaque réponse devient une nouvelle question ».Karl Jaspers Introduction à la philosophie.

 

MORT

dans les démons de Dostoïevski Kirilov dit «  se tuer c'est refuser d'inventer Dieu »

MEMOIRE

 

" La perception conservée est une perception, elle continue d'exister, elle n'ouvre pas en  arrière de nous cette dimension de fuite qu'est le passé " Merleau-Ponty:  Phénoménologie de la perception

 

P. Janet : « Si l'homme, dit-il, fixe ses souvenirs, c'est pour faire le récit de ce qu'il a vu à ses semblables. »

 

Halbwachs: " le passé ne se conserve pas on le reconstruit à partir du présent."  Les cadres sociaux de la mémoire  

 

Pierre Clastres, dans la société contre l’état rappelle que les rites d’initiation ont souvent pour but de marquer le corps par la douleur et la cicatrice pour que le rappel social soit toujours présent. “ dans le rituel initiatique, la société imprime sa marque sur le corps des jeunes gens ”.

 

" Je revis Gilberte dans ma mémoire. J'aurais pu dessiner le quadrilatère de lumière que le soleil faisait sous les aubépines, la bêche que la petite fille tenait à la main, le long regard qui s'attacha à moi." Proust  Albertine disparue.

 

 

LIBERTE

«Vraiment ce que je fais je ne le comprends pas, car Je ne fais pas ce que je veux, je fais ce que je hais » St Paul Epitre aux romains VII, 14-25

 

LE BONHEUR

" La vie oscille comme un pendule, de gauche à droite, de la souffrance à l'ennui. " Schopenhauer Le monde comme volonté et comme représentation

 

TECHNIQUE

Leroi-Gourhan dans le geste et la parole : " relèvent d'un mécanisme très différent puisque les opérations de fabrication préexistent à l'occasion d'usage et puisque l'outil persiste en vue d'actions ultérieures."

 

" L'outil le plus raffiné reste au service de la main qu'il ne peut guider ni remplacer. La machine la plus primitive guide le travail corporel et éventuellement le remplace tout à fait." H. Arendt: la condition de l'homme moderne. p. 165.

 

la puissance et l'autonomie de la technique sont si bien assurés que maintenant elle se transforme à son tour en juge de la morale: une proposition morale ne sera envisagée comme valable pour ce temps que si elle peut entrer dans le système technique, si elle s'accorde à lui " : J. Ellul : le système technicien.

 

L’ART

 

Leibniz: " La musique est un exercice d'arithmétique d'un esprit qui ne sait pas qu'il compte."

L’HISTOIRE

 

" les médias transforment en actes ce qui aurait pu n'être que parole en l'air, ils donnent au discours, à la déclaration, à la conférence de presse, l'a solennelle efficacité du geste irréversible" Pierre Nora.

 

L’ETAT

"Aussi longtemps que les hommes vivent sans un pouvoir commun qui les tienne tous en respect ils sont dans cette condition qui se nomme guerre et cette guerre est guerre de chacun contre chacun" Hobbes, Léviathan, ch.XIII

 

« Il faut concevoir l’Etat contemporain comme une communauté humaine qui revendique avec succès,  pour son propre compte, le monopole de la violence légitime » Max Weber, Le savant et le politique

 

"Un prince de notre temps lequel il n'est bon de nommer ne chante d'autre chose que de paix et de foi; et de l'une et de l'autre il est grand ennemi; et l'une et l'autre s'il l'eut observée, lui eût souvent ôté ou son prestige ou ses états. » MACHIAVEL : Le prince.ch XVIII.

 

Pour qu’on ne puisse abuser du pouvoir, il faut que, par la disposition des choses, le pouvoir arrête le pouvoir » Montesquieu De l’esprit des lois, L.XI, Chap.4

 

Tout serait perdu si le même homme ou le même corps exerçaient ces trois pouvoirs : celui de faire des lois, celui d’exécuter les résolutions publiques, et celui de juger les crimes ou les différends des particuliers. » Ibid. Chap

 

 

ECHANGES

 «  Ce ne sont ni les bonnes intentions, ni les besoins de l’intéressé qui lui assureront la meilleure rétribution, mais l’exécution de ce qui est le plus avantageux pour autrui, quel qu’en soit le mobile. » Hayek le mirage de la justice sociale 1973

 

« Ce n’est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière ou du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu’ils apportent à leurs intérêts. » Adam Smith : recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations

 

« Lorsqu’un degré de bonheur égal est attendu résultat d’une action, la vertu est proportionnelle au nombre de personnes auquel ce bonheur s’étendra » Hutcheson : Recherche sur l’origine de nos idée de la beauté et de la Vertu XVIIIème s

DESIR

 

«  Mais que la volonté vienne à manque d'objet, qu'une prompte satisfaction vienne à lui enlever tout motif de désirer, et les voila tombés dans un vide épouvantable, dans l'ennui. » Schopenhauer Le monde comme volonté et comme représentation.

 

 «  Un hystérique cherche un maître pour pouvoir le dominer » Lacan

 

DROIT

 

 « Chacun attend que son compagnon l'estime aussi haut qu'il s'estime lui même et, à chaque signe de dédain ou de mésestime, il s'efforce naturellement, dans toute la mesure où il l'ose, d'arracher la reconnaissance d'une valeur plus haute. » HOBBES : Le léviathan.ch. XIII.

 

" Nous découvrons les maximes du gouvernement et les sources du droit dans la doctrine et dans les exemples de la sainte écriture " Bossuet Politique tirée des paroles de l'écriture sainte

 

TRAVAIL

 «  Aristote refusait de donner le nom d’hommes aux membres de l’espèce humaine tant qu’ils étaient totalement soumis à la nécessité » Arendt: Condition de l’homme moderne

 

..." Le travail d’un ouvrier de manufacture ajoute, en général, à la valeur de la matière sur laquelle il travaille, (...) le travail d’un domestique, au contraire, n’ajoute à la valeur de rien. » Adam Smith: Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations

 

Weber «  l’ascétisme protestant eut pour effet psychologique de débarrasser des inhibitions de l’éthique traditionaliste le désir d’acquérir »

 

MATIERE ET ESPRIT

 

« J'oserai affirmer, comme une proposition générale, que la connaissance de cette relation ne s'obtient, en aucun cas, par des raisonnements a priori; mais qu'elle naît entièrement de expérience quand nous trouvons que des objets particuliers sont en conjonction constante l'un avec l'autre. » Hume  Enquête sur l'entendement humain IV

 

« L'observation scientifique est toujours une observation polémique, elle confirme ou infirme une thèse antérieure » Bachelard

 

Par exemple, quand on s'attend qu'il y aura jour demain, on agit en empirique, parce que cela s'est toujours fait ainsi jusqu'ici. Il n'y a que l'astronome qui le juge par raison. "  Leibniz, Monadologie (1714), § 28.

 

« Avant de faire preuve de science, que trouvaient les hommes en face d'eux ? Ce n'était nullement un enchevêtrement complexe qu'ils devaient patiemment ramener à un schéma simple; car l'univers de l'expérience immédiate contient non pas plus que ce qui est requis par la science mais moins. " Brunschvicg l'expérience humaine et la causalité physique.

 

« La théorie commande le travail expérimental de sa conception aux derniers maniements en laboratoire. "  Karl Popper, La logique de la découverte scientifique, Payot, 1973, p. 107.

" une construction intellectuelle qui représente de façon satisfaisante un ensemble de lois expérimentales." Duhem: La théorie physique

 

" Une théorie n'est pas une explication. C'est un système de propositions mathématiques, déduites d'un petit nombre de principes, qui ont pour but de représenter aussi simplement, aussi complètement et aussi exactement que possible, un ensemble de lois expérimentales. " DUHEM: La théorie physique, son objet et sa structure

 

" Les théories ne sont jamais vérifiables empiriquement (…) c'est la falsifiabilité (la réfutabilité) et non la vérification d'un système qu'il faut prendre comme critère de démarcation " Popper 

 

VIVANT

« La vie est l'ensemble des fonctions qui résistent à la mort ». Bichat

 

James Lovelock L’hypothèse Gaïa : «  la biosphère est une entité autorégulatrice »

« Une mutation est au hasard, en ce que la chance qu'une mutation survienne n'est pas affectée par le fait qu'elle puisse être utile à la survie de l'espèce" Darwin De l'origine des espèces

 

« Comment mesurer la  réussite effective d’un effort pour survivre ? La possibilité de tester une mesure aussi faible que celle-ci est presque nulle. » Popper mystère de l’historicisme

 

NATURE

 

«  L’égalité doit se limiter aux garanties juridiques, car l’inégalité et la sélection du plus apte, avec leur corollaire, l’inégalité économique, sont une loi de la nature » WG Summer ( disciple de Spencer 1883)

 

  la sélection naturelle sélectionne la civilisation qui contrarie la sélection naturelle » Patrick Tort Darwin et la science de l’évolution.

 

«  lorsqu’il s’agit des membres de notre espèce qui n’ont pas les caractéristiques normales d’un être humain, nous ne pouvons plus affirmer que leurs vies sont toujours à préférer à celles d’autres animaux. » Stinger La libération animale.

 

Edgar Morin «  L'homme est un être culturel par nature parce qu'il est un être naturel par culture » Le paradigme perdu : la nature humaine

 

« On préfère rejeter dans la nature tout ce qui ne se conforme pas à la norme sous laquelle on vit." Lévi Strauss:  Race et Histoire

 

« Posons donc que tout ce qui est universel chez l'homme relève de l'ordre de la nature et se caractérise par las spontanéité que tout ce qui est astreint à une norme appartient à la culture et présente les attributs du relatif et du particulier. »   Lévi-Strauss: Les structures élémentaire de la parenté.

 

JUSTICE

 

« Qu'avez-vous fait pour tant de biens? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus. » Beaumarchais le mariage de Figaro.

 

« la pratique culturelle sert à différencier les classes et les fractions de classe, donc à justifier la domination des unes sur les autres. » Bourdieu

 

" la sociologie libère de l'illusion de la liberté " Bourdieu 

 

 

RELIGION  

 

«  les réjouissances qui accompagnent la nouvelle année ou l'installation dans une maison neuve présentent laïcisé, la structure d'un rituel de renouvellement. » Mircéa Eliade: le sacré et le profane

 

" Cet arrangement aussi extraordinaire du Soleil, des planètes, et des comètes, n’a pu avoir pour source que le dessein et la seigneurie d’un être intelligent et puissant" Newton principes de philosophie naturelle 1687

 

N'y a-t-il pas quelque chose d'un peu absurde dans le spectacle d'êtres humains qui tiennent devant eux un miroir et qui pensent que ce qu'ils y voient est tellement excellent que cela prouve qu'il doit y avoir une Intention Cosmique qui, depuis toujours, visait ce but... Si j'étais tout-puissant et si je disposais de millions d'années pour me livrer à des expériences, dont le résultat final serait l'Homme, je ne considérerais pas que j'aurais beaucoup de raisons de me vanter." Bertrand Russell / 1872-1970 / Religion et Science / 1957)

 

". Nous savons qu'il y a mouvement dans le monde; celui qui soit dans le mouvement est déplacé par une autre chose; cette autre chose doit également être déplacée par quelque chose; pour éviter une régression infinie, nous devons poser en principe un " premier moteur, " qui est Dieu. " St Thomas d'Aquin Somme théologique (Q.2 art.3)